NEWS COMMANDER CONTACT BLOG
Miroslav Tichy

Miroslav Tichý

L'homme à la mauvaise caméra
2012
68 pages, relié

Le second ouvrage publié en français (après celui du Centre Pompidou en 2008) sur un travail photographique artisanal – photos floues, sous-exposées, réalisées avec des appareils faits main –, puissamment évocateur et aux qualités formelles exceptionnelles, indifférent aux règles conventionnelles de la photographie. Textes de Pascal Polar, Marc Lenot, Harald Szeemann, Carolyn Christov-Bakargiev et Nick Cave.


Format : 170 x 240 mm
ISBN 978-2-916067-65-0
Prix : 25 euros

Commander
Miroslav Tichý (1926-2011, République Tchèque) fut reconnu très tardivement comme l’un des plus grands photographes du XXe siècle. C'est l’important curateur Harald Szeemann qui l'avait notamment révélé au sein du monde de l'art lors de la biennale de Séville en 2004, suivi par les expositions à la Kunsthaus de Zurich (2005) et au Centre Pompidou (2008). Son oeuvre, créée sous la Tchécoslovaquie communiste entre les années 1960 et 1980, tourne autour de la figure féminine, en marge complète de la création artistique occidentale. Il utilise des appareils de fortune (bricolés par lui-même avec des objets divers, polissant les lentilles avec du dentifrice) qui captent de manière instinctive la réalité qui l'entoure. Il invente, comme chaque grand artiste peintre, photographe ou sculpteur, une autre réalité, personnelle et donc neuve, jamais entrevue. La vision de Tichý est extraordinaire, érotisée, hors des normes, mal faite, c’est à dire radicalement à l'encontre de notre monde "parfait", préprogrammé.
Miroslav Tichý (1926-2011, Czech Republic) was lately recognized as one of the greatest photographers of the XXth century. The important curator, Harald Szeeman, mainly disclosed him to the art world during the Sevilla biennial show in 2004. Followed the exhibitions at Zurich Kunsthaus (2005) and the Centre Pompidou (2008). His work, developped under the communist Czechoslovakia between the 1960's and 1980's, organizes itself around the female figure, on the fringes of the occidental artistic scene. He used makeshift cameras (fiddeld by himself with various objects, polishing lenses with toothpath) witch captured instinctively the surrounding reality. He invented, like every great painter, photographer or sculptor, an other personal, so new, reality, never seen before. Tichý's point of view is unusual, steamy, out of norms, badly made, so radically opposed to our "perfect", preprogrammed, world.
site design by Olivier Classe
built with indexhibit